développement personnel

Coucou comment allez-vous? Je suis contente de vous retrouver en ce second mois de la nouvelle année. Pleins de beaux projets se profilent, des échanges avec des gens talentueux et bienveillants... il semble que 2020 soit un cadeau! #gratitude!

J'ai hâte de pouvoir trouver le temps de partager tout ce qui arrive avec vous ;)

Mais pour l'heure, voyons ensemble l'objet de ce nouveau weeding photography challenge.

A l'origine il y a un confrère, un photographe de mariage doué, avec qui j'échange depuis plusieurs années déjà : Yann Texier.

Sous des airs grand frère quelquefois ombrageux, ce professionnel de l'image me fait penser à Eric Cantonna. Une montagne qui semble inaccessible et qui est érigée pour mieux défendre une nature sensible... une certaine fragilité même, qui nourrit son inspiration et son regard à propos des relations humaines.

Plus qu'un shooting, un backstage, un behind the scene, ce que nous avons décidé de partager en challenge est une vision personnelle d'un même cliché.

Post traitement et développement numérique.

Si l'on considère, au regard des récentes études scientifiques, qu'aucun être humain ne perçoit les couleurs de la même manière, la retouche ou le développent numérique d'une image semble tout à coup très impressionnant selon moi.

En effet, qui suis je pour définir que l'émotion de ce couple, posant enlacé dans cette foret, ressort mieux en couleur, noir et blanc ou encore sépia?

Ou même que le style photographique "fine art" lumineux ou "moody" plus dark est mieux approprié.

Tout à coup il apparait qu'un multitude de possibilités existent pour une même photo! C'est ce que nous avons voulu expérimenter avec nos sensibilités et nos gouts personnels, Yann et moi.

Yann m'a donc mise au défit avec un de ses clichés de couple la nuit, comme seul lui sait si bien les faire ;) Et nous voilà tous deux aux manettes de notre logiciel de post traitement favoris .... Lightroom.

Argentique - digital

Si d'aucun ne pourra réfuter le fait que la photographie au film à un charme, un rendu, une plus-value sans pareil, on ne peut pas nier non plus que la photographie digitale/numérique se développe au même titre.

Pour preuve le photographe numérique, peut choisir sur son fichier RAW, l'exposition, la couleur et le contraste entre autres.... tout comme en chambre noire ;)

Et les plus grands photographes de mariage à l'argentique, comme par exemple Greg Finck ou José Villa, qui confient le post-traitement que leur précieux clichés à des labos, voient leurs bobines de film numérisées pour optimiser la retouche.

Moi je tiens l'art du tirage numérique de mon papa, photographe amateur, mais éclairé qui avait installé à ma naissance un petit labo de développement à la maison.

Et si je maitrise les deux techniques, je ne peux en préférer l'un plus que l'autre qui ont toutes deux leurs charmes et leur utilité.

Du fait si on me donnait le choix, je pense que je préférerais faire mes prises de vues à l' argentique et mon développement / post-traitement de façon informatique ;)


un fichier/ deux visions

Mais revenons à mon challenge. Alors voilà Yann qui me mets au défi de m’approprier un de ces clichés et d'en tirer le meilleur parti selon ma vision ;)

je vous livre ici le fichier tel que mon copain de photo l'a lui-même produit.

J'aime cette ambiance bleuté nuit, qui donne un côté furtif, clandestin, presque dangereux à cette image. Je tire mon chapeau à l'artiste pour avoir immortalisé ce cliché en temps réel, lors d'un mariage ;)

BY Myself

Et voici ce que personnellement j'ai ressenti de cette photo, et l'atmosphère que j'ai voulu en donner. Peut-être un rendu plus drama, et un poil plus chaude.... un côté conté de fée pour la fi-fille que je suis ;) J’espère que vous nécessiterez pas à nous confier vos retours à propos de ce challenge. De moi coté il m'a beaucoup amusé et donné à réfléchir sur ma propre manière de penser la prise et la retouche d'images. Et aussi de penser la vision et le caractère personnel de chaque image en fonction de son auteur ;)

Pour découvir le travil de Yann Texier : Site - Instagram - Pour le booker